Règles d’hygiène
You are here: Home \ Règles d’hygiène

La dissémination des entérobactéries est essentiellement manuportée, à partir de la flore digestive. Les recommandations d’hygiène passent essentiellement par le lavage des mains.

Cependant ces recommandations seront diffèrentes en fonction du lieu de prise en charge du patient porteur mais également de la nature de l’entérobactérie en cause.

En milieu communautaire, en pratique de ville, les recommandations sont simples. Vous trouverez ci-dessous une plaquette écrite par AzurClin qui synthétise les recommandations au domicile. Cette plaquette est à expliquer et remettre au patient.

Fiche d’information pour patient de ville

En milieu hospitalier, ou en établissement de soin, la transmission de ces entérobactéries à des patients fragiles peut aboutir à des infections nosocomiales sévères. Il est donc impératif de renforcer ces précautions d’hygiène, et l’implication de tous les acteurs est fondamentale. Par ailleurs, au sein des BMR BLSE, certaines entérobactéries sont plus résistantes aux antibiotiques que d’autres et imposent un niveau maximum de précautions. Il en est ainsi des Kelbsiella pneumoniae.

Vous trouverez ci-dessous une plaquette d’information pour patients en établissement de soin, réalisée par le CCLIN Sud Est. Cette plaquette est à remettre et expliquer à tout patient porteur d’une entérobactérie BLSE, ou à sa famille.

Plaquette d’information pour patient en Etablissement de soin

Des recommandations spécifiques aux EHPAD ont été publiées en 2009, ainsi qu’un KIT BMR en 2009 également. Le but, dans ces établissements, est de mettre en place des mesures limitant la dissémination des BMR sans entraver la qualité de vie des résidents, notamment leur vie sociale.

Enfin, lors de la sortie d’un établissement de soin d’un patient porteur d’entérobactérie BLSE, il est nécessaire d’informer son médecin traitant sur les précautions à poursuivre au domicile. Vous trouverez ci-après une lettre type qui peut être jointe au courrier de sortie, et peut s’appliquer à tout type de BMR.

Lettre type pour Information du Médecin Traitant

Des recommandations françaises ont été publiées en 02/2010 par le Haut Conseil de la Santé Publique, sur : comment limiter l’émergence et la dissémination des entérobactéries BLSE.