Information patient
You are here: Home \ Information patient

Votre médecin, ou l’équipe médicale qui s’est occupée de vous lors d’un séjour en Etablissement de soin, ont fait pratiquer un examen de bactériologie qui a mis en évidence une bactérie particulière, résistante à certains antibiotiques, appelée BLSE (béta-lactamase à spectre élargie), appartenant au groupe des BMR (bactéries multi Résistantes).

Cette bactérie peut être responsable d’une infection, et alors s’accompagner de symptômes (cystite avec brûlures en urinant par exemple, ou fièvre…) mais peut aussi être simplement présente dans votre flore digestive ou vos urines, sans que vous en ressentiez des effets : on parle alors de colonisation.

Quelle que soit la situation, il est important pour vous :

De protéger votre entourage, notamment les personnes qui habitent avec vous, de la transmission de cette bactérie.

En effet, certaines études montrent que les personnes habitant avec un porteur de BLSE ont 25% de risque d’en devenir porteur à leur tour. Les mesures d’hygiène à prendre sont simples à mettre en oeuvre au quotidien à domicile, vous les trouvez sur la fiche ci-après. En revanche, il est très difficile de savoir combien de temps durera le portage. En général, les bactéries multirésistantes finissent par disparaitre spontanément de la flore digestive quelques semaines après leur acquisition.

Leur disparition est plus rapide si aucun traitement antibiotique nouveau n’est administré. Il n’y a aucun traitement capable de décoloniser un patient.

Télécharger la fiche Info BMR Information patient

De prévenir les équipes médicales et paramédicales qui vous prennent en charge au domicile.

En effet, ces professionnels devront mettre en place des mesures d’hygiène spécifiques.

De conserver les résultats bactériologiques mettant en évidence cette bactérie résistante.

En cas de rechute notamment, il sera nécessaire de montrer à un médecin n’ayant pas accès à votre dossier, que vous avez eu une infection à une bactérie résistante aux antibiotiques, afin de cibler au mieux une éventuelle antibiothérapie urgente.